Initiatives Pastorales

En vu de maintenir, d’encourager et de soutenir le dynamisme pastoral dans le Diocèse, des initiatives pastorales visant la formation des agents pastoraux et des fidèles laïcs constituent les principaux moyens efficaces dont le Diocèse dispose pour atteindre les objectifs fixés pour chacun des domaines pastoraux.


A/ Formation


            Une formation permanente, deux fois par année, pour les prêtres constitue l’espace de ressourcement offert à ceux-ci pour leur donner d’affronter les défis du monde présent et  résoudre les problèmes pastoraux qui se posent avec plus d’efficacité. La récollection de carême (en vu de la messe chrismale) et la retraite annuelle contribuent à leur formation spirituelle.

            Les catéchistes et leurs femmes font par trois fois, une formation continue de dix (10) mois consécutifs (de mars à décembre) qui leur donne un minimum de connaissance biblique et de morale chrétienne en vu de mieux diriger les communautés villageoises et enseigner la foi chrétienne catholique.

            Des rencontres de formation pour les responsables laïcs sont régulièrement organisées par les aumôniers en vu d’un meilleur suivi des activités des associations des fidèles laïcs et d’assurer une garantie des principes de la foi catholique. Des récollections et retraites complètent la formation spirituelle des laïcs.

 

B/ L’Enseignement Catholique


            L’Enseignement catholique rend un service énorme à la population surtout rurale dont le Diocèse est constitué. Il compte en son sein quarante une (41) écoles dont quatre (4) écoles affiliées aux congrégations religieuses (les quatre congrégations de religieuses que compte le Diocèse), huit (8) écoles affiliées à des paroisses et vingt neuf (29) écoles de communautés villageoises avec un effectif total pour cette année de six mille six cent trente deux (6632) élèves et cent trente six (136) enseignants dont dix huit (18) femmes.


C/ Services et Assistance Sociale


            En plus des actions ponctuelles des Associations des fidèles laïcs auprès des nécessiteux, la CARITAS diocésaine est l’instrument le plus efficace dont le Diocèse dispose pour les œuvres sociales :

-          prise en charge des orphelins, des malnutris, des veufs et veuves, des personnes de troisième âge,

-          scolarisation des enfants des démunis,

-          soutien au développement,

-          assistance en cas de sinistre,

-          etc…


D/ L’Œcuménisme


            Un prêtre désigné est chargé de l’Œcuménisme et de dialogue avec l’Islam. Des rencontres ponctuelles surtout à la semaine de l’Unité des Chrétiens sont organisées et une émission radio diffusée sur l’Islam est animée hebdomadairement par le même prêtre, islamologue.


E/ Les défis et les difficultés


            Le grand défi à relever est celui de faire prendre conscience à la population des valeurs chrétiennes telle une vie familiale sereine fondée sur le mariage chrétien et engagée dans l’éducation chrétienne des enfants et dans le suivi des enfants en recherche de vocation pour faire des responsables laïcs sérieux et engagés ou des prêtres, religieux et religieuses selon le cœur de l’Eglise. Cependant, les moyens roulants pour une pastorale de proximité ou moyens financiers pour organiser assez régulièrement des rencontres de formation et de soutien aux initiatives villageoises font défaut. Il est aussi à noter comme difficulté la présence très réduite des congrégations religieuses dans le Diocèse, ce qui ne favorise pas une ouverture et un partage d’expérience.


F/ Les Priorités Pastorales et le Plan Pastoral pour l’Avenir


            La priorité pastorale qui se dégage en ce moment c’est une pastorale de la famille pour une nette prise de conscience de son rôle de cellule de base de l’Eglise Famille de Dieu pour relever le grand défi de la société corrompue et l’engagement au service de l’Eglise selon les normes de l’Eglise Catholique.

            Pour y arriver, un Plan Pastoral à court terme sur sept (7) ans s’impose :

-Une (1) année de préparation et d’organisation d’un synode diocésain pour une autocritique du passé du Diocèse et pour lancer un nouveau départ avec des prêtres conscients de l’unité du presbyterium et soucieux d’une pastorale d’ensemble ainsi qu’avec un laïcat engagé et déterminé ;

- Deux (2) années d’effort pastoral pour le soutien scolaire des enfants et de jeunes (création, dotation et suivi des écoles villageoises et paroisses) pour donner à la population la possibilité d’acquérir des connaissances modernes, scientifiques, religieuses et spirituelles ; un accent particulier est à mettre sur l’alphabétisation des adultes dans les villages pour les amener à lire la Bible eux mêmes dans la langue locale ;

- Deux (2) années d’«Ecole Populaire de la Foi», une catéchèse appropriée sur des grands thèmes évangéliques et de la foi  avec une étude sérieuse des coutumes pour faire une nette distinction des valeurs enfin d’évangéliser et de christianiser les valeurs positives qui serviraient d’exemples ou d’éléments d’explication pour mieux comprendre et être convaincu de l’Evangile et avoir une foi ferme ;

- Deux (2) années d’expérience de responsabilisation et d’engagement des laïcs à tous les niveaux des instances paroissiales et diocésaines pour tester le degré d’aptitude de ceux-ci à être des véritables soutiens aux prêtres et à l’Evêque.  

Une session d’évaluation de ce septennat définira les succès et corrigera les manquements afin de poser les vraies bases d’une Nouvelle Evangélisation de la population.